mercredi 13 février 2013

Moment de vie

L'autisme est un sujet très à la mode. On exhibe un peu ces gens comme des chiens savants. Et en même temps, je suis comme tout le monde, j'avais envie d'en savoir plus.
Le mieux était alors d'aller à la source et d'écouter ce que vivait un autiste.


Si on traitait l'autisme comme une culture particulière plutôt que comme un handicap ? Allez, soyons audacieux ! Si on traitait le handicap, quel qu'il soit, de cette façon.
On accepte relativement facilement - il y a des imbéciles partout - qu'un étranger ne soit pas familier avec nos coutumes et on sourit naturellement de ses erreurs : cela laissera de bons souvenirs de cette rencontre !
Pourquoi ne pas considérer le handicap de la même façon ? La normalité est ce qu'on vit, tous les jours, nous sommes donc tous handicapés, cela dépend juste du référentiel choisi.
Expliquer par exemple à une classe pourquoi un élève se comporte différemment : les enfants ont une capacité d'adaptation étonnante. A aucun moment, dans ce livre qui m'a beaucoup fait rire, j'ai eu l'impression qu'un adulte, autre que les parents de Josef, ne l'a considéré comme un être humain avant de le considérer comme un autiste, voir un débile avant le diagnostic.
Le regard en tous cas qu'il porte sur nos institutions, le système éducatif, le système de santé et le monde en général est pointu et percutant. Cela remet quelques idées en place, et cela fait du bien aux gens valides que nous sommes.

Pokou, pokou

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire