lundi 4 février 2013

Quoi faire après le bac ?

C'est la grande question d'Alexandre en ce moment. Pas facile à 17 ans de faire un choix. Alors, on lui a proposé de prendre de l'avance et de profiter de son année de 1ère pour se documenter, s'informer, visiter, choisir ..... Histoire d'évacuer toute cette pression avant la terminale et qu'il n'ait plus alors que des choix à saisir sur un site internet .....

Et d'entrée on frappe très fort puisqu'il nous amène aux portes ouvertes de l'INSA Rennes.

Bon, je vais être honnête, moi l'INSA j'en ai rêvé à 17 ans. C'était Lyon qui était venu faire de la promo quand j'étais en terminale. Mais j'ai eu la bonne idée de rater mon bac, alors ça l'a pas fait. Et l'année suivante, je ne visais que des cursus courts parce que l'expérience avait laissé beaucoup de marques. 

Cela dit, ce choix doit être celui d'Alexandre et uniquement le sien. Hors de question de faire un transfert.
Mais l'INSA n'a pas changé.
Une excellente formation, une prépa intégrée qui permet de toucher à tout avant de faire son choix, des conditions à Rennes très attractives, des étudiants enthousiastes qui nous font visiter, du matériel à la pointe, une grande proximité avec l'IRISA (institut de recherche en informatique très réputé) puisque les enseignants de l'INSA sont chercheurs à l'IRISA, des facilités pour des échanges avec l'étranger, un campus sur place, des frais moindres puisque l'établissement est public : le top quoi !

Bon il y a forcément un truc qui cloche, non ? Bien oui, forcément !
L'an passé pour le groupe INSA : 13 500 candidats pour 2 150 places.
Vous le voyez venir le truc ?
Une sélection draconienne : soit sur dossier avec au minimum 14 de moyenne en 1ère et terminale en math-physique-LV1-LV2 et bonnes notes au bac de français, soit mention TB ou éventuellement B au bac.

Alexandre en a conclu que cela lui donnait une belle carotte. C'est clair. Elle est limite transgénique la carotte ! Mais rien que de le voir se dire que le jeu en vaut la chandelle, cela me rend fière de lui.

1ère piste donc et prochaine étape ? Une réunion d'information sur les prépa ....

Mais, bon, parce que je suis une grosse coquine, vous le savez bien maintenant, je ne peux pas m'empêcher de vous raconter une petite anecdote.
Pendant la visite, des étudiants nous ont fait des démo de projets qu'ils réalisaient en cours d'année. Nous avons notamment été invités à entrer dans la salle de "réalité virtuelle" et deux jeunes étudiants nous ont présentés des simulations de balades sur une île ou dans une villa romaine dans lesquelles le virtuel réagissait à nos mouvements réels. Un peu comme quand vous jouez au tennis dans votre salon avec votre K-net, vous voyez ?
Et puis soudain, le naturel reprenant toujours le dessus, un des étudiants qui était en 4ème année je crois, donc genre 22 ans, nous dit, très sérieusement, qu'il a réclamé au corps enseignant, qu'un projet soit réalisé seul, parce que dans les groupes, il y en a toujours qui ne font rien .... Non ?!? C'est vrai ? ....

Et, c'est qu'elle est dure la "réalité vraie" !

Pokou, pokou 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire