dimanche 21 avril 2013

Quand la télé-réalité devient réalité

C'est l'histoire de producteurs télé qui cherchaient une idée nouvelle pour faire de l'audience. Alors, partant du modèle de la Nouvelle Star, ils cherchent l'idée qui apportera du sang neuf et renouvellera le genre. Et ils la trouvent. Plutôt que de chercher un nouveau chanteur, danseur ou cuisinier, ils vont chercher le futur leader politique.
Cela prêterait presque à sourire voir à rire mais cela se passe aujourd'hui, en direct à la télé et c'est en Palestine.
1 200 jeunes palestiniens se sont présentés, 25 ont été retenus et une fois par mois, "Al Raïs", nom de l'émission qui signifie "le Président", confronte ces jeunes aux questions d'un jury. Et comme certains vivent dans la bande de Gaza, les interviews peuvent se faire en visio-conférence.
Le jury, d'ailleurs, parlons-en. Il est composé de dirigeants politiques de 1er plan, dont Hanane Achraoui, dirigeante historique de l'Organisation de Libération de la Palestine, qui recherchent des idées nouvelles et du sang neuf, les dirigeants de la Palestine étant plutôt âgés.
Ce qu'ils veulent savoir ? Si vous étiez Président, vous feriez quoi de l'OLP si un jour un Etat Palestinien existe ? quoi des Palestiniens qui vivent en Israël ? quoi d'un parti qui ne veut pas d'élections ...

Étrange, non ?  Je ne réussis pas à imaginer le même scénario en France. Les résultats pourraient être déstabilisant à voir des bébés Royal, Copé, Mélenchon ou Le Pen, pour ne citer qu'eux, venir se lâcher en direct. D'un autre côté, je me dis que donner la parole à des jeunes gens, en dehors de tout cadre politique sclérosé, pourrait être instructif. En effet, chaque fois que je vois de jeunes engagés politiques prendre la parole en France, et on en a vus beaucoup après l'affaire Cahuzac, je suis toujours effarée de n'entendre que les arguments bateau de leur parti et jamais un peu de conscience ou de franchise personnelle.
Mais je suis certainement très naïve, tout ne se fait certainement pas en dehors de tout cadre politique.

Ce que l'histoire ne dit pas, c'est le prix qui sera attribué au gagnant. Président de la Palestine ?
Et la télé-réalité fut !

Pokou, pokou

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire