dimanche 25 août 2013

Un avant-goût de vacances

Salut à tous, amis de France et d'ailleurs !
Je suis sûre que je vous ai manqué pendant ce long mois sans nouvelle. Mais les vacances sont les vacances et j'ai comme qui dirait déconnecté ! Au moins pendant notre semaine de vacances durant laquelle je n'ai pas regardé une seule fois ni mes mails, ni facebook, ni les sites de ventes privées alors que portable et tablette ne cessaient de me faire de l’œil pour me faire craquer !
Je vous rassure, je me suis rattrapée depuis, même si j'ai, encore, tardé à m'atteler à la tâche pour me dorer la pilule sous mon arbre tant que le soleil était là (hum, hum, hum, j'ai déjà lu cela quelque part....).
Mais aujourd'hui il pleut !
Alors je n'ai plus d'excuse.

Durant ce mois, j'ai été bien occupée. 

Nous sommes d'abord partis passer quelques jours "en amoureux" à La Baule avec au programme golf et restaurant.
Enfin, tout cela n'est pas sérieux. Je devrais plutôt dire, Golf et Gastronomie. Car il faut bien l'avouer, les deux étaient de catégorie supérieure.

Nous avons pris beaucoup de plaisir, d'abord, à découvrir le Golf de La Bretesche 



Au cœur de La Brière,  dans un domaine magnifique, un parcours long qui nous a offert une superbe balade. Notre départ vers 17h, nous a en plus permis d'avoir tout notre temps sur les 9 derniers trous et d'en profiter au maximum.
Je garderai longtemps le souvenir de ce point convergent, au départ du trou n°11, où soudain vous êtes au cœur de ce parcours, quelque soit le côté vers lequel vos yeux se portent, vous pouvez juste admirer la nature.

On y retournera, c'est sûr !


Alors voilà ! Le Golf, le mardi, avait placé la barre assez haute et le restaurant savait ce qu'il lui restait à faire pour gagner le prix de notre occupation favorite.
Il avait quelques indices quand même : La Brière, la nature, du temps, un rien de classe et de charme, il ne lui restait plus alors qu'à tenter de remplacer notre plaisir de jouer au golf par le plaisir de nos papilles.
Sans complexe face à ce défi, il fourbit ses armes et s'entoura donc :
  • de La Brière
  • d'une mare
  • d'un jardin très zen 
  • d'animaux - tiens cela devient différent du golf - poules, grues, colombes, chien ....
  • de personnel sympathique et souriant
  • de vaisselle originale, différente pour chaque convive mais toujours associée au plat proposé
  • d'un cuisinier jeune, inventif, mignon, qui aime les épluchures et les produits du terroir
  • d'une carte originale qui nous permet de "picorer ensemble"
pour nous offrir une soirée époustouflante !

La Mare aux Oiseaux, Eric Guérin, et toute son équipe nous ont juste bluffés !


Alors, soyons honnête, je n'ai pas du tout, mais alors pas du tout aimé ..... le fromage !
Mais mon époux s'en est régalé et tout le reste était juste parfait !

Plouf, plouf, plouf .... plouf, plouf, plouf .... La mare a gagné !!!!!

Pokou, pokou
 

1 commentaire: