dimanche 8 février 2015

On a frôlé la cata .....

Hier soir, nous sommes allés dîner au restaurant avec Alexandre. Comme nous n'avions rien pu faire pour ses 19 ans puisqu'il avait déjà repris les cours, nous avons profité de ce début de vacances pour remédier à ce manque.
Objectif un restau sympa, éventuellement non testé encore et qui sert de la viande pour Alexandre.
Mon choix s'est porté sur le Quatre B

Et alors là, on a frôlé la cata ......
D'abord notre table (pour 3) est accolée à une table de 12 et nous avons un peu l'impression de nous immiscer dans ce groupe d'amis. Et puis forcément, 12 amis qui viennent ensemble au restau, cela fait un peu d'animation ..... dont nous profitons un peu trop à mon goût au début. Mais au fil du repas j'ai l'impression que tout le monde y met du sien et ça passe.
Le restau proprement dit maintenant.
Assis depuis 45 minutes, on ne nous avait ni apporté la carte ni proposé un apéritif. Cela résume le reste de la soirée. L'attente est très très longue. Il a fallu réclamer les amuse-bouches arrivés en fin d'apéritif et, surtout, l'accompagnement de la viande d'Alexandre. Du coup, nous avons tous attendu avant de commencer et les plats n'étaient plus très chauds et le plaisir gâché.
Le serveur nous a apporté 4 desserts pour s'excuser mais nous n'avions plus envie de faire un effort.
La patronne est certes avenante et volubile mais un peu moins de spectacle et beaucoup plus d'attention aux clients sont à mon avis plus que nécessaires.
Les plats n'ayant rien de transcendant non plus, nous n'y retournerons pas.

Pokou, pokou

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire