jeudi 11 février 2016

Encore une grande réussite



Oui, oui, oui, je sais ! Vous vous dîtes que j'ai une vraie obsession. Et ce n'est pas faux.
A Noël, un de mes neveux veut toujours des livres et me laisse souvent le choix des titres. Cette année il avait envie de découvrir, entre autre, le roman policier qu'il ne pratique pas, forcément Deaver s'imposait. Et je suis tombée sur ce titre que je ne connaissais pas. Alors je l'ai aussi offert à Jeff qui partage mon obsession.

Ah ah ah ! Grande réussite à nouveau ! Sauf que arrivée à la page 100, j'avais deviné l'intrigue, pour une fois, il n'allait pas m'avoir ....
Et un, et deux et trois zéro !
Et de rebondissements en rebondissements, une fois de plus je suis surprise par la fin.
Ce que j'aime le plus chez Deaver, c'est que chaque scenario auquel vous pensez se tient. D'ailleurs il vous explique que cela aurait pu marcher même si ce n'est pas ça. Mais au final, tout est cohérent et vous aviez tous les éléments sauf que ... c'est lui le maître du scénario et à ce jeu, il est bien plus fort que nous.
Dans ce titre, j'ai fait la connaissance de l'agent Corte, chargé de la protection de cibles potentielles d'enlèvement ou d'assassinat. Un genre un peu nouveau, qui nous fait naviguer à la fois dans l'enquête policière visant à arrêter les criminels, mais également dans le mode opératoire de la protection de personnes.
Et quand, en plus, un passif personnel existe entre l'agent Corte et l'assassin, la mission devient encore plus critique.

Impossible d'être déçu, à nouveau alors bonne lecture !

Pokou, pokou

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire