mercredi 8 mars 2017

Tous mes oscars pour .....


D'abord, grande première pour Charleville, je l'ai vu en VO !!!!!!!
Yes !
Classé en catégorie Art et Essai, peu de séances mais certaines en semaine, en journée et en VO : maigre avantage de la ménagère de plus de 50 ans.

L'histoire se résume en une phrase : comment se construire dans un quartier difficile des Etats-Unis quand on est noir et homosexuel.
Ce film sensible, pudique, délicat et en même temps si dur et réaliste nous fait partager la vie de Chiron, qui se débat pour survivre dans son monde où la drogue, la violence et le sexe sont aux commandes. Ses différences intellectuelles et physiques, il va devoir faire avec, en faire ses armes. Mais trouver sa place et son identité se révèlera un parcours douloureux.

Ce que j'ai aimé c'est l'absence de pathos. C'est cette façon de filmer presque à brut j'ai envie de dire. Les 3 acteurs qui interprètent Chiron ont en commun cette capacité à faire jouer le silence, à donner un sens aux non-dits, à exprimer par leur visage tout ce que le texte ne livre pas.

Et puis vient la dernière image qui m'a scotchée. Je suis restée un moment assise, à laisser les autres partir et encore aujourd'hui, quand j'écris, l'image est là.

Pour moi c'est un grand moment de poésie .... et de cinéma.

Ada, ada

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire